Petit coup de déprime…

On dit souvent qu’une femme enceinte ça pleure beaucoup & tout le temps. Qu’elles sont hyper sensibles à cause des hormones et qu’elles fondent en larmes pour des broutilles, à la moindre contrariété, devant un film émouvant, quand elles sont heureuses ou émues, etc…

Hors grossesse je suis déjà du genre à pleurer pour un rien, mon hyper sensibilité me rend par moment très « bête » devant les autres. Il me suffit d’une pub toute mignonne pour que je fonde en larmes ou alors une remarque que je prend trop à coeur pour que mes larmes coulent sans que je le veuille. Alors imaginez comment c’est depuis que je suis enceinte… pourtant si ce n’était que du à ça, je ne me sentirais pas « si mal« .

J’ai déjà eu beaucoup de mal à accepter cette seconde grossesse. Non pas qu’elle n’était pas désiré, au contraire, je suis plus que ravie d’attendre un autre enfant à aimer & chérir. Seulement voilà, j’ai vraiment eu du mal à réaliser que j’étais réellement enceinte. Du fait que pour Bobo on a attendu longtemps, cette fois ci ça a été peut être trop rapide & je n’étais pas prête à ce que ça arrive aussi facilement. Bien que j’ai eu tous les désagrément des premiers mois (nausées etc..) j’ai vraiment pris conscience de mon état au moment où j’ai senti bb2 bouger, c’est à dire vers ma 18ème semaine de grossesse. Il m’a bien fallut plus de 4 mois pour l’accepter & rien que pour ça je m’en veux encore. J’aurais dû me réjouir plus que tout d’y être arriver aussi rapidement.. mais non, au contraire. Je pleurais de peur que ce ne soit pas vrai… de me faire des idées, pourtant les échographies prouvaient bien, qu’un petit être était entrain de grandir en moi.

Après en avoir pris conscience, j’étais aux anges. Sentir mon bébé bougé me rassurait (oui car pour ma première grossesse, je n’ai presque jamais rien senti…il était SUPRA calme lol). A part la fatigue qui se faisait ressentir, tout se passait bien, jusqu’à ma 28ème semaine de grossesse.
Rien de dramatique, n’allez pas imaginer le pire !

Après avoir passé mon dernier examen, mon gygy m’a mise au repos obligatoire. Mon col étant déjà très court, il est risqué d’en faire trop, au risque de me retrouver à nouveau alité, comme pour ma première grossesse. Ca a été un vrai coup de massu à entendre ça. J’avoue qu’en écrivant, mes larmes refont surface…. je souhaitais tellement ne pas revivre la même chose que pour Bobo. Tout ce passait si bien… & voilà. Fini de faire du shopping ou les courses sur de trop longue durée, plus de promenade trop longue & si possible le moins souvent. Plus de ménage, ni de repassage, plus porter de courses, ne plus se baisser, ne plus soulever lourd, ne pas rester trop longtemps debout ni assise, au maximum rester coucher ou semi-assise (comme actuellement.. posé sur mon canapé, les jambes en tailleur, adossé contre quelques coussins – histoire d’être le moins droite possible – pc posé sur mes jambes). Plus de restaurant (ou alors un McDo… restauration rapide oblige). Mais le plus difficile pour moi, c’est de ne plus pouvoir porter mon fils, ne plus lui donner le bain, ne plus pouvoir aller au terrain de jeu avec lui sans avoir une tierce personne pour lui courir après ou l’aider dans ce qu’il veut faire. Bref… les choses naturelles du quotidien deviennent pesante & me donne l’impression d’être inutile.

Je culpabilise de ne pouvoir tenir mon rôle de femme ou encore celui de mère correctement. Mes hormones & mes nerfs sont à vif, je m’emporte pour un rien. J’ai peur que Bobo m’en veuille, qu’il ne m’aime plus... où tout simplement qu’il est peur de moi. J’essaye de garder mon calme un maximum.. de ne pas pleurer devant lui non plus.. mais ça devient difficile. Plus il me cherche.. plus je craque.. pour dire que j’ai vraiment hâte de finir cette grossesse.

Je sais très bien que je ne suis pas la seule dans ce cas, que beaucoup sont passé par la avant moi. Mais c’est vrai que pour ma première grossesse, je n’ai rien ressenti de tout cela. C’est peut être juste moi qui me fait trop d’idée, trop de soucis, me pose trop de questions… m’angoisse pour rien, je ne sais pas.

Pourtant, je sais très bien, que je suis comblée & je n’ai qu’une hâte… celle de voir ma famille s’agrandir très bientôt. De pouvoir chérir mes enfants comme je le souhaite & que tout ses « mauvais » moment soient enfin derrière moi.

Encore 90 jours à tenir…

Publicités

7 réflexions sur “Petit coup de déprime…

  1. ma pauvre, il ne faut surtout pas t’en vouloir. pour ta première grossesse c’était different, tu n’avait personne a qui courir après! ton fils est encore petit, il ne se souviendra pas de ces quelques mois ou tu auras laisser papou prendre le relais. au contraire ca les rapprocheras, il feront des trucs d’hommes :p prends soins de toi, et de la ptite crevette. le reste tu t’enfou, c’est pas grave si tu ne fais pas les courses ou le ménage ou quoi. c’est pas important. je pense bien que tu te sent inutile mais c’est faux! tu donnes la vie, tu n’es pas inutile, loin de là :) allez gros gros bisous! et au prochain coup de blues tu m’appelles et j’arrive :p

    J'aime

    • Merci ma chérie ♥ C’est ce que j’essaye de me dire, que ça laisse la chance à Papou de se rapprocher davantage de Bobo (même si il est pas maman maman non plus… c’est plus mamie lol). Mais promis au prochain coup de déprime j’te tel ! De toute façon faut qu’on se voit bientôt.. histoire que je vois de mes propres yeux comment marche babygirl ;) Bisous !

      J'aime

    • Merci beaucoup ! C’est rassurant de savoir que d’autres maman on vécu la même chose (ou presque). Bien qu’on préférerait que ça se passe autrement. Bises !

      J'aime

  2. Pingback: Mon deuxième trimestre | Alsa Mom's & Kids

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s