Bienvenue ChouQuette #02

Il y a pas si longtemps de ça, je vous racontais la première partie de la naissance de ma petite ChouQuette (où du moins comment le travail avait commencer & l’arriver à l’hôpital). Pour ne pas vous faire languir davantage, je m’empresse donc de vous raconter la suite…

La soirée passe (j’ai même eu la « visite » d’une collègue –petit clin d’oeil à toi Steph, si tu passes par là ;)– qui était de passage au urgence avec son fils.. je vous dis pas.. la discussion entre chaque contraction lol) & vers 23h30 je n’en pouvais plus, les contractions étaient vraiment très forte, au point que même marcher n’était plus possible. Je faisais deux pas & je m’arrêtai pour souffler.. puis je me suis sentie mal. La sage femme qui passait a ce moment là, m’a gentillement aider avec Papou, à retourner dans ma chambre. A la base elle était partie me faire couler un bain, mais là cela ne servait plus à rien. Mes contractions étaient trop forte & même le bain ne m’apaiserai pas d’avantage. C’est ainsi qu’elle m’a donc directement proposer la péridurale. Et j’ai dit OUI !

Autant j’appréhendais cette fichue péridurale, autant je l’a voulais absolument & le plus rapidement possible ! A 00h30, alors qu’on attendait impatiemment dans la salle de naissance avec Papou, l’anesthésiste c’est enfin décider à arriver, youpi ! On a fait sortir Papou, vu qu’il n’avait pas le droit d’être présent. Il est aller attendre dans la petite salle d’attente spécial Papa (si l’on peut dire ainsi) & on l’appellerait une fois terminé. Pendant que monsieur se reposait un minimum (faut dire ce qui est hein!), de mon côté je commençais à flipper. Moi & les seringues ont à jamais été en bon terme >< Sauf que cette fois ci.. je pouvais avoir autant peur que je le voulais, je souhaitai plus que tout que ces fichus contractions s’arrêtent. Je vous passe des détails durant l’insertion de la dites « aiguille » .. surtout que je n’ai rien vu, seulement sentie une petite décharge électrique lorsqu’il a piqué. Plus de peur que de mal en fin de compte, j’ai seulement sursauter un peu, puis me suis tenue tranquille du mieux que je pouvais. J’essayais de gérer mes contractions comme je pouvais, pas évident quant on a une seringue, puis un cathéter dans le dos o.o (je m’abstiendrai de vous mettre une image). Je ne sais pas combien de temps cela à durer, mais pour moi ça m’a sembler être une éternité ! Bref, une fois poser, il fallait bien doser. Manque de pot, elle ne fonctionnait pas super bien sur moi, il a du corser un peu plus la dose & m’en a prévue une pour plus tard si jamais ça ne suffisait toujours pas. Les contractions étaient beaucoup moins douloureuse qu’au départ, faut se le dire, par contre, je sentais toujours quelques unes du côté droit, mais très légère, donc supportable… durant 2h30 un peu près.

Vers 2h45 du matin, la sage femme m’a fait tourner sur le côté pour que la petite se tourne un petit peu également, vu qu’elle était pas dans la bonne position pour sortir. A ce moment là, la sonde du monitoring c’est déplacer & l’on a plus entendu son petit coeur. On a essayer de le replacer comme on a pu, mais rien… elle a donc chercher l’appareil pour échographie (j’sais plus le nom exacte désolé). Rien non plus… elle était en bradycardie un court moment, puis revenue à la normal l’instant d’après. J’étais qu’ouverte à 6… accoucher n’était pas encore pour tout de suite. Je peux vous dire qu’on commençait légèrement à stresser Papou & moi. Alors qu’on attendait la venue du gynécologue de garde (après que la sage femme en a fait la demande), ses fichues contractions étaient de retour & de plus belle ! Oh mon dieu qu’elles étaient forte ! Du coup la sage femme m’a administrer la dose que l’anesthésiste m’avait laisser au cas où (merci à lui !). Après cette dose, je ne sentais plus rien du tout.. mais que dalle, s’en était flippant je trouve perso. La même sensation de fourmillement dans les jambes comme lors de la rachianesthésie avant la césarienne, il y a 2 ans auparavant.

La gynécologue avait fait son arriver dans la bonne humeur, heureuse de pouvoir mettre un enfant au monde. Je ne l’a connaissais pas, elle était nouvelle dans l’hôpital, mais du premier abord, elle a l’air super sympa & franchement atteinte mdr, très comique ^^ Alors qu’elle était entrain de m’examiner, elle m’informait de se qui pouvait se produire si le petit coeur de ma fille faiblissait de plus en plus. Qu’une césarienne serait alors à envisager…. A ce moment là, cela a été un grand vide dans ma tête. Je me souviens avoir regarder Papou, je lisais dans ses yeux la peur que je repasse sur la table d’opération & de lui enlever une deuxième fois, le bonheur de voir naître son enfant, normalement. J’avais tellement peur que j’étais sur le point de pleurer quand tout un coup ! La gynécologue m’annonce que je suis à 10 & qu’il était temps !

« Vous poussez ou alors c’est la césarienne » qu’elle me dit en rigolant ! LOL j’en revenais pas ! En même pas un quart d’heure je suis passer de 6 à 10 ! Faut croire qu’une seconde césarienne n’était vraiment pas envisageable pour moi. Je voulais accoucher normalement, avoir se « plaisir » moi aussi, de mettre au monde par voix basse, comme toutes les autres femmes (ou presque). Vivre l’expérience, quitte à ce que ça fasse mal & tout ce que l’on pourrait imaginer. Mais à ce moment là, la peur n’est plus, on a qu’une envie, c’est de voir enfin son enfant ♥

En quelques poussées elle a été là.. une sortie en « boulet de canon » ! Non, je ne caricature pas les choses, c’est ainsi que la sage femme l’a décrit :) Elle a tout juste eu le temps de la rattraper, au pire (et heureusement que non), elle serait tombé sur le sol ! Papou à du couper le cordon de suite, car ce dernier était un peu court. Ensuite elle à poser ma ChouQuette sur moi & pfiouuuuu… mais quelle bonheur ! ♥

Il n’y a pas vraiment de mot pour décrire la joie à ce moment précis. Les larmes ont couler pour moi comme pour Papou, notre deuxième petit trésors était enfin parmi nous. Une petite fille en pleine forte & bien tonique. Une crevette de 2kg620 pour une taille de 48cm.

A 3h15, notre fille est née… Bobo est devenu grand-frère & c’est avec joie qu’il l’appelle « Elsa » ♥

Elsa - 00Mois

Publicités

6 réflexions sur “Bienvenue ChouQuette #02

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s